char


char

1. char [ ʃar ] n. m.
charre 1080; lat. carrus
1Vieilli Voiture rurale, tirée par un animal, à quatre roues et sans ressorts. chariot, 1. charrette. Char à foin. Char à bœufs. « Les grands chars gémissants qui reviennent le soir » (Hugo ). Char à bancs, pour le transport des personnes.
2(XVIe ) Antiq. Voiture à deux roues, utilisée dans les combats, les jeux. Char tiré par quatre chevaux. quadrige. Courses de chars ( 2. carrière, cirque) . Conducteur de char. aurige. Captifs enchaînés au char du vainqueur. Poét. Le char du soleil, de la nuit. Fig. Le char de l'État.
3Voiture décorée utilisée dans les réjouissances publiques. Chars fleuris. Char de carnaval, de la mi-carême.
4 ♦ CHAR D'ASSAUT, char de combat, ou CHAR : engin blindé monté sur chenilles. ⇒ tank. Régiment de chars. cavalerie. Char léger, moyen, lourd. Tourelle, périscope d'un char.
5(anglais car) Région. (Canada) Fam. Automobile. « aller en vacances à Miami, avoir le char de l'année » (R. Ducharme).
6 ♦ CHAR À VOILE : véhicule de sport, sur roues ou patins à glace, qui avance à la voile (sur le sable, la glace). ⇒aussi speed-sail.
char 2. char [ ʃar ] n. m. VAR. charre
charr 1881; dimin. de charriage, arg., de charrier (3o)
Arg. Bluff. Tout ça c'est du char ! Sans char : sans blague. « ça fait pas plaisir à entendre des charres comme ça » (Genet). Fam. Arrête ton char ! cesse de raconter des histoires. REM. Cette expression est comprise comme une métaphore de 1. char.

char nom masculin (latin carrus) Voiture à deux roues, dont les Anciens se servaient dans les combats, les jeux et les cérémonies publiques. Grande voiture décorée sur laquelle paradent, certains jours de fête, des personnages fantastiques, symboliques, des personnes masquées, etc. Familier. Au Canada, automobile : Char usagé, char de police.char (citations) nom masculin (latin carrus) Victor Hugo Besançon 1802-Paris 1885 Les grands chars gémissants qui reviennent le soir. Les Rayons et les Ombres, Tristesse d'Olympio Henri Monnier Paris 1799-Paris 1877 Le char de l'État […] navigue sur un volcan. Grandeur et décadence de M. Joseph Prudhomme, III, 3, Prudhomme Jean Racine La Ferté-Milon 1639-Paris 1699 Quand pourrai-je aux travers d'une noble poussière, Suivre de l'œil un char fuyant dans la carrière ? Phèdre, I, 3, Phèdre char (difficultés) nom masculin (latin carrus) Orthographe 1. On écrit les compléments au singulier dans char à voile, char à foin, et au pluriel dans char à bœufs, char à bancs. 2. Les mots de la famille de char s'écrivent avec deux r, sauf chariot et ses dérivés. ● char (expressions) nom masculin (latin carrus) Char à bancs, véhicule hippomobile découvert, à suspension, attelé de quatre chevaux, composé de quatre roues, garni de bancs. Char funèbre, corbillard. Char à voile, voilier sur roues ou sur patins à glace se déplaçant sur des étendues plates (sable dur ou compact, pistes d'aérodromes désaffectées, etc.) en utilisant la seule force du vent. ● char (homonymes) nom masculin (latin carrus) charre nom masculinchar nom masculin (de char) Véhicule de combat automoteur, à chenilles, entièrement blindé et armé essentiellement d'un canon effectuant normalement du tir direct. ● char (difficultés) nom masculin (de char) Orthographe 1. On écrit les compléments au singulier dans char à voile, char à foin, et au pluriel dans char à bœufs, char à bancs. 2. Les mots de la famille de char s'écrivent avec deux r, sauf chariot et ses dérivés. ● char (expressions) nom masculin (de char) Char d'assaut, nom donné aux premiers chars au cours de la Première Guerre mondiale. Char de combat, nom donné aux chars par opposition aux autres engins blindés. Char léger, aujourd'hui, char pesant moins de 30 t. Char lourd, char pesant plus de 50 t. Char moyen ou char de bataille, aujourd'hui, char pesant de 35 à 45 t environ (doté en général d'un canon de 105 à 125 mm). ● char (homonymes) nom masculin (de char) charre nom masculincharre ou char nom masculin (de charrier) Argot Arrête ton charre, cesse de bluffer, de raconter des histoires. Des charres, des histoires. ● charre ou char (expressions) nom masculin (de charrier) Argot Arrête ton charre, cesse de bluffer, de raconter des histoires. Des charres, des histoires. ● charre ou char (homonymes) nom masculin (de charrier) Argot char nom masculin

Char
n. m.
d1./d ANTIQ Voiture à deux roues tirée par des chevaux. Char romain.
d2./d Voiture à traction animale servant dans les campagnes au transport de lourdes charges.
d3./d Char ou (Québec) char allégorique: voiture décorée pour les cortèges de carnaval.
d4./d Char funèbre: corbillard.
d5./d (Québec) Par ext., vieilli Wagon; son contenu. Un char de céréales.
Fig., Fam. Un char de: une grande quantité de. Un char de bêtises: un tas d'injures. ça ne vaut pas les chars: ça ne vaut pas grand-chose. Ce n'est pas les chars, les gros chars: ce n'est pas ce qu'il y a de mieux, ce n'est pas terrible.
Vieilli Les chars: le train. Prendre les chars.
d6./d (Québec) Fam. Automobile. Char neuf, usagé. Char de police.
d7./d SPORT Char à voile: véhicule à roues, surmonté d'une voile et propulsé par l'action du vent.
d8./d Véhicule blindé, armé (canon, mitrailleuses, missiles) et monté sur chenilles. Char d'assaut, de combat.
————————
Char
(René) (1907 - 1988) poète français: le Marteau sans maître (1934), Feuillets d'Hypnos (1946), Fureur et Mystère (1948), la Parole en archipel (1962), le Nu perdu (1971).

I.
⇒CHAR1, subst. masc.
A.— 1. ANTIQUITÉ
a) Voiture à deux roues, ouverte à l'arrière, fermée sur le devant, tirée par des chevaux et utilisée dans les combats, les jeux et les cérémonies publiques. Un char de triomphe. Chars armés de faux (MICHELET, Hist. romaine, t. 2, 1831, p. 60) :
1. Repoussé durement par son vainqueur, dont il [Persée] embrassait les genoux, il lui demanda au moins de lui épargner l'horreur d'être traîné derrière son char au milieu des insultes de la populace de Rome.
MICHELET, Hist. romaine, t. 2, 1831 p. 93.
b) Le char dans le lang. relig.
MYTH. Apollon conduisit le char du soleil; Diane celui de la lune (CABANIS, Rapports du physique et du moral de l'homme, t. 2, 1808, p. 425). Vénus et son char attelé De cygnes (LECONTE DE LISLE, Poèmes antiques, Études latines, 1852, p. 153).
[P. allus. au récit biblique 2 Rois (2, 11) montrant le prophète Élie emporté vivant au ciel sur un char de feu traîné par des chevaux de feu] :
2. ... ce lieu révéré où le plus grand des prophètes, enlevé dans un char flamboyant, fut porté dans le sein des anges, et passa de la vie à l'éternité sans avoir connu les ténèbres de la mort; ...
Mme COTTIN, Mathilde, t. 2, 1805, p. 347.
2. Emplois littér., p. compar. ou métaph. Quel merveilleux char pour courir d'un bout du monde à l'autre que celui de la pensée! (CHATEAUBRIAND, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 3, 1848, p. 112) :
3. Rivarol se moquait beaucoup de M. de Contades (...) qui comparait l'âme à un cocher qui conduit le char matériel, dont les chevaux, c'est-à-dire les passions, tirent souvent le char en sens contraire.
CHÊNEDOLLÉ, Journal, 1833, p. 157.
a) [Le char comme symb.] Toute chose en tant qu'elle se conduit (une période historique, les affaires d'une personne, la situation d'un groupe de personnes, d'une entreprise, etc.); spéc. l'État. Le char révolutionnaire (J. DE MAISTRE, Considérations sur la France, 1796, p. 6) :
4. ... l'impôt, (...) cette cinquième roue du char de l'humanité, qui fait tant de bruit, et qu'on appelle, en style gouvernemental, l'État.
PROUDHON, Système des contradictions écon., t. 1, 1846, p. 262.
P. ext., expr. Char de l'État, et allus. littér. : Le char de l'État navigue sur un volcan (parole, exemple de métaphore prétentieuse et incohérente ds Grandeur et décadence de M. Joseph Prudhomme, 1852, A. III, sc. 3, p. 17, par MM. Henry Mounier et Gustave Vaez ds Théâtre contemporain illustré) :
5. En ce moment, elle [Mademoiselle La Quintinie] soulèverait des tempêtes et je ne suis pas d'avis de mettre des bâtons dans les roues du char de l'État, qui navigue, comme dit M. Prudhomme, sur un volcan.
G. SAND, Correspondance, t. 6, 1812-76, p. 263.
b) Loc. Atteler, attacher, enchaîner qqn ou qqc. à son char. Le mettre sous sa domination, son empire :
6. On m'a d'abord interrogé sur Louise. (...) J'ai donné une idée de la puissance qu'elle exerçait sur la société à Rome, bien qu'elle n'y allât pas, comment les personnes du plus haut rang briguaient la faveur d'être admise chez elle, et avec quelle tyrannie mêlée de grâce elle exilait les ennuyeux ou attachait à son char ceux dont elle désirait faire des esclaves.
DELÉCLUZE, Journal, 1824, p. 35.
7. L'individu ne relève que de lui-même, et plus il se fait libre, plus il développe sa force. Il la perd dès qu'il l'enchaîne au char du convenu.
G. SAND, Mélanges, 1843, p. 401.
c) Emploi pronom. S'attacher au char. Se dévouer à quelqu'un, le servir. Je cherche une compagne (...) m'attacherai-je au char d'une comédienne, ou d'une bourgeoise? (PONSON DU TERRAIL, Rocambole, t. 4, Les Exploits de Rocambole, 1859, p. 354).
B.— Vieilli. Voiture à quatre roues à traction animale.
1. Voiture riche ou élégante :
8. Philippe-Le-Bel, dans le siècle suivant, remit en vigueur d'anciennes lois somptuaires, pour réprimer le luxe de la bourgeoisie, qui, dès-lors, cherchait à marcher de pair avec la cour : le char fut interdit aux femmes bourgeoises; ...
JOUY, L'Hermite de la Chaussée d'Antin, t. 4, 1813, p. 258.
Spéc. Char (numéroté). Voiture de louage portant un numéro d'ordre; fiacre (cf. CHATEAUBRIAND, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 1, 1848, p. 385).
P. ext. et souvent iron. [Pour désigner une voiture quelconque] :
9. Le lendemain, avant le jour, le commandant Genestas partit pour la ville, (...) Il était dans un de ces chars découverts et à quatre roues menés par un seul cheval, voiture légère qui se rencontre sur toutes les routes de ces pays montagneux.
BALZAC, Le Médecin de campagne, 1833, p. 251.
2. Char à bancs.Voiture longue et légère, garnie de bancs, destinée au transport des personnes. Un grand nombre de chars à bancs légers, où l'on s'assied dos à dos ou de côté, sillonnent la poussière (T. GAUTIER, Italia, Voyage en Italie, 1852, p. 2).
Rem. Noter ds PESQUIDOUX, Le Livre de raison, 1928, p. 176 la mention d'un char à bancs aux provisions.
3. Voiture tirée par des bœufs ou des chevaux, utilisée à la campagne pour le transport de grosses charges. Un char de foin (POURRAT, Gaspard des Montagnes, Le Château des sept portes, 1922, p. 75) :
10. ... c'est un spectacle d'une beauté presque rituelle que de voir un char, débordant de blé, venir vers vous d'un pas tranquille, au milieu de ses moissonneurs, ...
PESQUIDOUX, Chez nous, 1921, p. 144.
Spéc., p. méton. Quantité de bois contenu dans un char. Un char de bois (PROUST, Le Côté de Guermantes 1, 1920, p. 252). [Dans le brasier] les chars fondent comme la cire (PESQUIDOUX, Chez nous, 1923, p. 200).
4. Voiture servant à transporter les morts jusqu'à leur sépulture. Un char funéraire, le char funèbre. Un char de 3e classe (COURTELINE, Messieurs-les-Ronds-de-cuir, 6e tabl., II, 1893, p. 224) :
11. Marcas ne laissa pas de quoi se faire enterrer. Juste et moi nous eûmes bien de la peine à lui éviter la honte du char des pauvres, et nous suivîmes tous deux, seuls, le corbillard de Z. Marcas...
BALZAC, Z. Marcas, 1840, p. 434.
C.— Usuel
1. Région. (Canada)
a) Un char. Un wagon (de train de chemin de fer). Le mulâtre du char avait préparé les couchettes (GENEVOIX, Eva Charlebois, 1944, p. 49). Un char réfectoire (GIRAUDOUX, Siegfried et le Limousin, 1922, I, 5, p. 31). Un wagon-restaurant. Plur. Les chars. Le train. On a fait la ligne pour amener les « chars » de Québec (HÉMON, Maria Chapdelaine, 1916, p. 74). Spéc. Un char (électrique). Un tramway (cf. HÉMON, Maria Chapdelaine, 1916, p. 178 et GIRAUDOUX, Siegfried et le Limousin, 1922, I, 8, p. 53).
b) Voiture automobile. Tu rentres le char au garage St-Antoine, histoire de le faire graisser avant le voyage (Cl. JASMIN, Les Cœurs empaillés, Montréal, 1967, p. 24).
2. [Dans les fêtes ou les cortèges de carnaval] Voiture à traction animale ou motorisée, décorée, portant des figurations de personnages symboliques ou historiques, etc. (cf. la compar. suiv.) :
12. Une locomotive camouflée les croisait, puis un canon sur truck, transporté avec les servants assis autour, tels qu'en un tableau vivant sur un char de carnaval.
MONTHERLANT, Le Songe, 1922, p. 25.
3. ARM. Engin de guerre motorisé et blindé, monté sur chenilles et doté d'un armement (mitrailleuses, canons, etc.) et que manœuvrent des soldats placés à l'intérieur. Un char blindé, un char d'assaut; char léger, char moyen, char lourd; une compagnie de chars. Synon. tank :
13. Quant aux chars, il s'agissait, pour les neuf dixièmes, de « Renault » et de « Hotchkiss » du type 1935, modernes dans leur genre, mais lents, lourds, armés de petits canons courts, faits pour accompagner le combat de l'infanterie, ...
DE GAULLE, Mémoires de guerre, 1954, p. 20.
Rem. On rencontre ds la docum. le syntagme char de Neptune, qui désigne une sorte de « madrépore » (cf. VERNE, Vingt mille lieues sous les mers, 1870, p. 109).
Prononc. et Orth. :[]. Transcr. de char à bancs []. GRAMMONT Prononc. 1958, p. 131, souligne que cette expr. se prononce au plur. chars à bancs comme au sing. Ds Ac. 1694-1932. L'ensemble des dict. écrit char à bancs sans trait d'union. ROB. Suppl. 1970 ajoute le terme d'arg. pour lequel il admet char ou charre. Étymol. et Hist. 1. a) 1172-74 « chariot, voiture quelconque » (G. DE PONT-STE-MAXENCE, St Thomas, éd. E. Walberg, vers 2971); b) 1636 « voiture décorée ou de parade » (P. MONET, Invantaire des deus lang. françoise et lat., Lyon); c) 1648 poét. « voiture élégante et légère, carrosse » (P. SCARRON, Le Virgile travesty, Paris, éd. V. Fournel, 1858, livre I, 54 b cité par RICHARDSON, p. 47), qualifié de ,,vieilli`` ds ROB.; d) 1764 char à banc (F.-S. OSTERWALD, Descr. des montagnes et des vallées de la Principauté de Neuchâtel et Valangin ds J. helvétique, déc. 1764, 598 cité ds Pat. Suisse rom., s.v. char, p. 350a); 2. 1538 antiq. « sorte de voiture à deux roues, char triomphal » (EST., s.v. carrus); 3. 1918 char d'assaut (FOCH, Des Principes de la guerre, préface de la 5e éd., p. VIII). Du lat. class. carrus « chariot, fourgon ». Bbg. GOTTSCH. Redens. 1930, p. 271, 323. — GOUG. Mots t. 1, 1962, p. 204. — GOUGENHEIM (G.). L'Évolution des oppos. ling. B. Soc. Ling. 1968, t. 63, n° 1, p. 13. — LEGROS (E.). L'Anc. charroi de Jalhay. Enq. du Musée de la vie Wallonne, 1960, t. 9, pp. 93-114. — POHL (J.). Contribution à l'hist. de qq. mots. Arch. St. n. Spr. 1969, t. 205, n° 5, p. 362.
II.
⇒CHAR2, CHARR(E), (CHARR, CHARRE)subst. masc.
A.— Blague, bluff. Quand je voulais un peu l'humilier :« Sans char! que je lui faisais, Mireille! t'as un vrai nez d'homme!... » (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 21).
Faire un char à qqn. Lui faire une blague. L'équipe des mignards gambergea que leur dabe leur avait fait un char [en parlant d'argent enfoui] (MARCUS, 15 fables célèbres, 1947, p. 6).
B.— Infidélité (en amour). [Le cardinal au Roi :] y faut rouscailler, la Reine vous fait des chars (L. STOLLÉ, Douze récits hist. racontés en arg., 1947, p. 4).
Prononc. et Orth. :[]. Orthographes char (supra), charr (cf. étymol. 1, Esn. et Nouguier), charre (cf. F. CARCO, L'Équipe, 1919, p. 12, et étymol. 2, Stéphane). Étymol. et Hist. 1. 1881 charr « charriage, vol à l'américaine » (vocab. des escrocs d'apr. ESN.); 1900 « vol, tricherie aux cartes » (NOUGUIER, Notes manuscrites interfoliées au dict. de Delesalle, p. 64 ds IGLF); 2. 1901 char « plaisanterie » (BRUANT, p. 422 : sans char); 1953 charre (A. SIMONIN, Touchez pas au grisbi, p. 212); 3. 1922 charr « infidélité en amour » (vocab. des voyous d'apr. ESN. : faire des charr); 1928 faire des charres (M. STÉPHANE, Ceux du Trimard, p. 52). Apocope de charriage au sens arg.; peut-être aussi en relation directe avec charrer « jaser, plaisanter » (v. le verbe charrier).
STAT. — Char1 et 2. Fréq. abs. littér. :1 729. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 2 850, b) 3 032; XXe s. : a) 1 590, b) 2 339.
BBG. — GUIRAUD (P.). Mél. d'étymol. arg. Cah. Lexicol. 1970, t. 16, p. 69.

1. char [ʃaʀ] n. m.
ÉTYM. V. 1170; du lat. carrus.
1 (1538). Voiture à deux roues qu'utilisaient les Anciens dans les combats, les jeux, les cérémonies publiques. || Char tiré par deux chevaux attelés de front ( Bige), par quatre chevaux ( Quadrige). || Course de chars. Carrière, cirque. || Conducteur de char dans les courses du cirque. Aurige (cit.). || Char du triomphe. || Captifs suivant le char du vainqueur.Fig. || Attacher, atteler (cit. 3), enchaîner au char de qqn. Dominer, soumettre, subjuguer.S'attacher au char de qqn, servir cette personne, se dévouer à elle.
1 Moi-même à votre char je me suis enchaînée.
Racine, Iphigénie, II, 5.
Mythol. || Char d'Apollon, de Diane, de Vénus. || Char d'Amphitrite (→ Amphitrite, étym.).
Poét. || Le char de la Fortune. || Le char du soleil, de la lune, de la nuit.
2 Et le char vaporeux de la reine des ombres
Monte, et blanchit déjà les bords de l'horizon (…)
Lamartine, Premières méditations, I, « L'isolement ».
Fig. || Le char de l'État.
3 Le char de l'État navigue sur un volcan.
Henri Monnier, Grandeur et Décadence de Joseph Prudhomme, II, 13.
4 Cet épisode de la vie bureaucratique (…) fortifia singulièrement l'estime du tout jeune et passager fonctionnaire que j'étais, pour la valeur morale, l'esprit de justice, la conscience, la dignité simple de la plupart des hommes attelés comme lui au char administratif et qui, malgré les cahots, assurent paisiblement, pour le bien du pays, sa marche régulière.
Georges Lecomte, ma Traversée, p. 130.
2 (XIIe; spécialisé et réservé au style élevé, XVIIe). Littér. et vieilli. Toute espèce de voiture. || Char rustique.(1648). Spécialt. Poét. et vx. Voiture riche ou élégante. Carrosse.
Loc. Mod. Char funèbre. Corbillard.
3 (Surtout dans quelques syntagmes). Voiture rurale, tirée par un animal, à quatre roues et sans ressorts. Chariot, charrette. || Char à foin. || Char de vendange. || Char à bœufs, tiré par des bœufs.
5 Les grands chars gémissants qui reviennent le soir.
Hugo, les Rayons et les Ombres, XXXIV.
(1764). Char à bancs : voiture légère et longue, munie de bancs, fermée parfois par des rideaux de toile.
4 Voiture décorée, portant des personnages ou des masques, figurant des scènes… que l'on voit dans les réjouissances publiques. || Char de Carnaval, de la Mi-Carême. || Le char du bœuf gras.
5.1 Défilé de féeries. En effet : des chars chargés d'animaux de bois dorés, de mâts et de toiles bariolés, au grand galop de vingt chevaux de cirque tachetés (…) — vingt véhicules, bossés, pavoisés et fleuris comme des carrosses anciens ou de contes, pleins d'enfants attifés pour une pastorale suburbaine (…)
Rimbaud, les Illuminations, XVI.
5 (1917, Larousse mensuel, char d'assaut). || Char de combat, char d'assaut, et, absolt, char : véhicule automobile blindé et armé, monté sur chenilles. Tank. || Régiment de chars. Cavalerie. || Char léger, moyen, lourd. || Tourelle du char. || Périscope d'un char. Stroboscope (2.).Les panzers, chars de l'armée allemande.
6 Le char d'infanterie est tout simplement un tracteur sur chenilles, protégé par un blindage, porteur de mitrailleuses et de canons, et qui défend vos fantassins contre des mitrailleuses ennemies (…) Les chenilles lui permettent de franchir les tranchées, sa masse de traverser les réseaux de barbelés (…) Avec les chars, la rupture est possible à peu de frais.
A. Maurois, Terre promise, XVII, p. 118.
6 (1826). Régional (Canada) et vieilli ou rural (angl. car). Voiture automobile. Auto, voiture.
Vx. Voiture de chemin de fer. Wagon. || Les chars : le train (L. Hémon, Maria Chapdelaine).
REM. Ces valeurs du mot, dénoncées comme anglicismes, tendent à disparaître au Québec, au moins dans les milieux cultivés.
7 Char à voile : véhicule sur roues ou patins à glace, muni de voiles, et qui se déplace en utilisant la seule force du vent; sport pratiqué sur ce véhicule. || Faire du char à voile sur une plage, une piste. || Fédération de char à voile.
DÉR. Chariot, charretée, charretier, charreton, charrette, charriage, charrier, charrière, charroi, charroyer, charron, charronnage…
COMP. Antichar.
————————
2. char ou charre [ʃaʀ] n. m.
ÉTYM. 1881, « charriage, vol à l'américaine », Esnault; dimin. de charriage, argot de 1. charrier, II.
Argot. Exagération mensongère; bluff. || Tout ça c'est du char ! || Sans char : sans blague. || Des charres : des histoires. — ☑ Arrête ton char ! : cesse de raconter des histoires, de bluffer.REM. Cette expression est comprise comme une métaphore de 1. char.Par plais. || Arrête ton char, Ben Hur ! (allus. à la course de chars des adaptateurs cinématographiques du roman).Par identification à 1. char, 5. || Arrête ton char, la guerre est finie !
1 Bah, dis-je, tout ça, c'est du char. Je pleure, oui, parce que je suis bien persuadée de quitter Paris pour cinq ans.
A. Sarrazin, l'Astragale, p. 17.
2 D'accord, y avait personne, mais tu dois te rendre compte que ça fait pas plaisir à entendre des charres comme ça.
Jean Genet, Querelle de Brest, p. 302.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • char — char …   Dictionnaire des rimes

  • Char B1 — Type Heavy tank Place of origin  France Service history …   Wikipedia

  • Char G1 — Renault Char G1R mock up in its second phase, as a 30 tonne tank Type Tank Place of origin …   Wikipedia

  • Char D2 — Type Medium tank Place of origin …   Wikipedia

  • Char D1 — Type Tank Place of origin …   Wikipedia

  • Char IS-3 — Char lourd IS 3 Char lourd IS 3 Un …   Wikipédia en Français

  • Char JS-3 — Char lourd IS 3 Char lourd IS 3 Un …   Wikipédia en Français

  • char — (char ; dans char à bancs l s ni le c ne se lient jamais : un char à ban élégant ; au pluriel l s ne se lie pas : des chars à bancs, dites : des char àban) s. m. 1°   Sorte de voiture dont les anciens se servaient dans les jeux, les triomphes,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Char B1 — bis en Stonne (Ardennes) Tipo tanque pesado País de origen …   Wikipedia Español

  • Char FT-17 — Char Renault FT 17 FT 17 canon …   Wikipédia en Français

  • Char M1 — Abrams Pour les articles homonymes, voir M1 et Abrams. Char M1 Abrams …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.